Un projet innovant

Le projet DreamTime consiste en premier lieu à  inviter des artistes contemporains dans le site monumental et spectaculaire unique en Europe de la grotte du Mas-d’Azil. Site archéologique majeur, la grotte recèle des œuvres exceptionnelles liées à  l’apparition de l’art et de l’image (paléolithique). Elle a aussi donné son nom à  l’une des périodes charnières de l’histoire de l’humanité (l’Azilien) avec la transition de la civilisation des chasseurs-cueilleurs vers la sédentarisation. Sous forme de résidences ou d’interventions ponctuelles et éphémères, les artistes sont conviés à  interagir avec l’espace historique, physique et mental de la grotte : les traces préhistoriques (quatre galeries ornées), le contexte naturel (géologie du réseau karstique pyrénéen 3-4 millions d’années), et les phénomènes d’anthropisation que le site a connus à  travers les siècles (des premières occupations jusqu’à  l’époque moderne avec la route départementale traversante).

DreamtimeImages artistes invités
2009
DreamTime, grottes art contemporain et Transhistoire”.
David Altmejd, Miquel Barcelo, Berdaguer et Péjus, Julien Blaine, Charley Case & Thomas Israël, Mark Dion, Carole Douillard, Paul-Armand Gette, Delphine Gigoux-Martin, Eric Hurtado, John Isaacs, Christoph Keller, Victoria Klotz, Peter Kogler, Claude Lévêque, Jean-Luc Parant, Serge Pey, Pascale Marthine Tayou, Xavier Veilhan, Virginie Yassef.
2010
Fantasmagoria
Jan Fabre, Art Orienté Objet, Gloria Friedmann, Berdaguer & Péjus, Olaf Breuning, Virginie Barré, Fabien Verschaere, Atelier Van Lieshout, Alain Séchas, Guillaume Pinard, Gary Hill, Marina Abramowic, Philippe Mayaux, Olivier Blanckart, Damien Deroubaix.
2011
Habitér
Charley Case, Magali Daniaux & Cédric Pigot, Sophie Dubosc, Jean-Luc Favero, Delphine Gigoux-Martin, Thomas Israël, Myriam Mechita, Chiara Mulas, Elsa Sahal.
2013
Santuary for reverse engineering
The mesmerizer of absence

Grary Hill à la grotte

Gary Hill
Allan Packer
2012 (préfiguration)
A walk
Jean-Luc Favéro

Un programme de création et de recherche

Comparable à un programme de création et de recherche, l’objectif de DreamTime est d’expérimenter de nouvelles interactions entre la création contemporaine et le patrimoine préhistorique et naturel de l’Ariège et de Midi-Pyrénées à partir des grottes de la région qui représentent l’un des berceaux de l’art et de la civilisation. Ce projet transculturel repose sur un dialogue inédit entre artistes, préhistoriens, anthropologues et penseurs, invités à se rencontrer, à échanger et peut-être à concilier ou conjuguer leurs approches respectives. La dimension transhistorique voudrait reconsidérer les catégorisations restrictives qu’elles soient historiques, scientifiques, historiques ou esthétiques, au profit d’une vision renouvelée de notre rapport à l’art, à la culture humaine et à son environnement.

Ce projet répond aussi à la nécessité très actuelle d’instruire de nouvelles formes d’imaginaires. Par ailleurs le programme DreamTime est conduit avec la collaboration d’un comité scientifique interdisciplinaire sous le contrôle technique et scientifique du SESTA (Service d’Exploitation des Sites Touristiques du Conseil Général de l’Ariège) et du Ministère de la Culture (DRAC Midi-Pyrénées).
Un partenariat tripartite inédit

En marge des circuits balisés de l’art contemporain, la résidence d’artistes Caza d’Oro qui a ouvert ses portes au Mas-d’Azil en 2003, a souhaité développer et axer son projet en direction de la préhistoire et des grottes ornées. A cet effet, une collaboration artistique et logistique a été engagée avec les Abattoirs de Toulouse de même qu’un partenariat avec le SESTA, le Conseil Général de l’Ariège et le Parc de la Préhistoire de Tarascon-sur-Ariège.