Chapelle du Mas d'Azil

« Comment transformer un lieu de culte austère en chapelle d’art contemporain? Le pasteur Bordes, du Mas d’Azil, connaissait l’histoire de l’architecte Le Corbusier qui dans les années 50 reconstruit complètement la chapelle de Ronchamp, détruite partiellement dans les bombardements de la seconde guerre mondiale.
Versant dans les arts et les lettres, ce pasteur aux idées progressistes a déjà réalisé d’importants travaux permettant d’accueillir dans cette petite chapelle située sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle une halte jacquaire.

Aujourd’hui il en a confié la décoration à l’artiste belge Charley Case et au collectif Sinéangulo, actuellement de passage dans la vallée de l’Arize pour lancer la création d’un musée nomade, le Muzoo qui était inauguré le 24 mai 2013. » (extrait de l’article publié sur Ariège News)