Tente-Skult-4.jpg

Je m’interroge sur le poids, la grosseur que l’on a pris dans le temps avec tous les biens matériels qui nous entourent. Nous sommes devenus extrêmement lourds. Je pèse déjà une voiture, plusieurs machines à laver, etc. Je ne peux vivre dans ce milieu sans le questionner comme mon ancêtre questionnait les parois de la grotte préhistorique. Mais vivre c’est s’adapter à son milieu, au matériel, à la propriété, à tout ce qui nous fait aujourd’hui poncer, polir ou tondre.

Lire la suite

les-trois-vedettes.jpg

Bruno, l’âne et les papillons

Un très beau projet artistique qui s’est déroulé le long des chemins et routes entre l’Ariège et la Haute-Garonne, entre Le Mas-d’Azil et Toulouse. Il s’agit d’ une performance déambulatoire qui a été réalisée par l’artiste français Olivier Leroi entre Le Mas-d’Azil et Toulouse, sur une proposition de Caza d’oro, Centre International d’Art Contemporain, Résidences d’artistes dont le siège est au Mas-d’Azil, Centre d’art œuvrant dans le cadre du très prestigieux Festival de création contemporaine "Le Printemps de Septembre édition 2012". Ce festival de renom, qui a eu pour commissaire Paul Ardenne, a lieu du 28 septembre au 21 octobre 2012 à Toulouse.

Lire la suite

r0030491c.jpg

De longue date et sans relâche, l’homme cherche à construire son double. Bien sûr, la fiction est maîtresse devant la réalité, mais lorsque l’on découvre les derniers robots humanoïdes, nous ne pouvons qu’être impressionnés par leur niveau de ressemblance à l’homme. Chaque année, les nouveaux modèles apparaissent de plus en plus vivants et performants. Tout est fait pour nous les rendre sympathiques et nous accoutumer à leur présence dans notre quotidien. Des spectacles et des chorégraphies pour robots sont généreusement subventionnés. Les budgets alloués à la recherche, privés et publics, sont colossaux. Mais que cherche-t-on ?

Lire la suite

Les-muets_copie.jpg

Quelle vision et quel dessein pour le corps contemporain? Comment se passer d’interroger la perception que l’on a du corps à une époque où les greffes sont devenues « monnaie courante », où les questions d’éthique sont reposées et âprement débattues ? Le corps, manipulé dans sa structure même semble être considéré comme réceptacle et non composante de ce qu’est l’individu. Il m’apparait évidé du sujet. Ce qui nous ramène à des questions philosophiques qui préexistent à notre époque mais qui sont plus que jamais d’actualité. C’est à partir de cette vision que j’ai démarré un travail de moulage pour aller chercher le creux, mais aussi faire émerger ce qui résiste. La partie qui refuse de se dissoudre et qui saurait faire parler de l’être.

Lire la suite

facebook_page_plugin